Retraite, baby boomers et pyramide des ages

2017-01-18  |   |  economy   francais  

Je n'avais jamais bien compris pourquoi les baby boomers étaient un tel problème pour les retraites des plus jeunes. Mon hypothèse était que la retraite des baby boomers est payée par des actifs dans un système à répartition comme en France. Donc le moment difficile c'est le moment de vie active où la pression de paiement est la plus forte. Mais ces baby boomers, ils vont bien finir par mourir, et donc le système reviendra à la normale. Ce raisonnement est correct mais il y a plusieurs facteurs aggravants.

Premièrement, le phénomène de baby boom est plus long que ce que je pensais. Il correspond aux naissances de 1945 à 1975 et à un surplus de naissance de ~ 20-25% par an par rapport à la moyenne des naissances post 1975 (à la louche). Donc c'est un gros morceau à la fois dans le temps et dans le volume supplémentaire par an. Les baby boomers ont commencé à entrer en retraite il y à 5 ans et cela va se poursuivre quasi jusqu'à ce que moi je rentre en retraite (je ne suis pas né au meilleur moment apparemment).

Pyramide des ages et baby boomers

Deuxièmement, ce phénomène n'est pas compensé (ni aggravé d'ailleurs) par les naissances et l'immigration. Pour faire simple, les 1,95 enfants par femme et la légère immigration que l'on a devrait suffire à garder les tranches d'age stables. Cela donne une base rectangulaire à la pyramide des ages. Cela dit si on faisait un peu plus de bébés ou si on accueillait un peu plus d'immigration, ma retraite se porterait mieux, CQFD.

Et évidemment, les gens meurent plus tard. Merci aux progrès de médecine et de nutrition.

Donc on se retrouvera avec une pyramide en forme de gros rectangle avec un petit chapeau au dessus (appelé cylindre pour une raison qui m'échappe).

La pyramide des ages du futur

La part des personnes agées dans la population va passer de 20% à 30-32% en 2035 pour se stabiliser ensuite d'après l'INSEE. Elle devrait baisser légèrement une fois les baby boomers tous partis remplir la pyramide inversée du ciel (c'est beau non ?). Le chapeau devrait se réduire un peu en largeur donc. Mais ça c'est pour après 2060.

Vu que je suis né juste après le baby boom, j'ai globalement tout perdu (je paye et je ne serai pas payé). Sauf si la France se met à faire beaucoup de bébés (l'immigration n'étant pas très tendance en ce moment). Il fait froid, lancez vous !


Why do we have corporate income tax anyways?

2016-08-30  |   |  economy  

There is a lot being written about corporate tax optimisation/evasion these days both in Europe and in the US. This begs for a more general question, why do we tax corporate profits? I had the debate with a friend this summer and led me to research the topic.

There is a very interesting paper on this subject as well as an analysis of the distortion of corporate tax. Here is my summary.

Why (not) a corporate income tax

The main arguments - to me - in favor or against corporate income tax are summarized in the following paragraphs.

A corporation benefits from common infrastructures (highways, social security etc) and thus must pay its due to Society.

However a corporation is (in the end) always owned by individuals which themselves do pay taxes to finance common infrastructures. This is argued by some as leading to a double taxation.

A corporation can be owned by foreign investors: better tax these guys via corporate taxes rather than the folks that actually vote for us.

A corporate tax leads to some sort of pre-tax of the foreign investor by virtue of lesser dividends.

Individuals would feel it to be unfair if they were to pay for all taxes while corporations are making plenty. Of course, individuals do indeed pay it all in the end whether they see it or not but it looks like it's a hard notion to grasp for most.

A corporation bringing the benefits from a foreign subsidiary can deduct from its dividend tax the actual income tax it paid in the subsidiary's country. This essentially erase the foreign income tax assuming the rate is lower than the domestic dividend tax rate. These treaties are here to avoid double taxation and lessen the burden of an income tax.

Without corporate income tax, personal income tax diminishes as individuals find ways to "incorporate" their revenues to avoid taxation.

And of course the cynical view is that governments are addicted to spending and they need more fresh cash than a junkie needs dope (this argument is not in the paper for obvious reasons).

What distortions does it cause

Again this is a personal cherry picking from the paper. What is interesting is that this paper is based mostly on studies of the EU, not the US as it is often the case.

Small companies are often offered lower tax rates, to compensate for market failures. It would be better to use a separate explicit mechanism (e.g. direct aids) to compensate for them. As it is, different tax rate brackets create a disincentive to grow.

A European study shows that the more corporate income tax, the lesser wages are: for every additional euro of corporate income tax, wages are reduced by 0,92 in the long run. Income tax is not good for your salary apparently :)

As explained in the previous section, a corporate income tax lower than the personal income tax leads to a shift from personal to corporate taxes. People (e.g. entrepreneurs) optimise and "incorporate" their income. This is one of the few arguments that encourages a higher income tax.

Income tax influences where an international company opens foreign subsidiaries (a 1% point income tax increase, decreases the change of the subsidiary being opened by 3,96%). Ouch!

Same for foreign investment: a 1% point tax increase, decreases foreign investment by 2.9%.

And finally profit shifting. Profit shifting is what big international companies are accused of these days (Apple, Google, Starbucks, Ikea etc). One study estimates that due to this phenomenon, a 1% point increase in tax rate leads to a loss of 17,2% of the planned extra tax collection. I'm personally skeptical of the averages. We cannot consider this phenomenon by mean nor median: I imagine a company engaging in such activity would do it in an all or nothing fashion.

What's the take away?

Tax is hard, you touch one button and unexpected things move all over the place. Be careful of tax that go to 11, you might become deaf... and sterile ;) More seriously, this paper has been hard to find but knowing about all this will make you a better citizen.

Read the paper, there is a lot more to it

I had to summarize, cherry pick and cut corners to keep this entry short. Go read the paper which is easy to read (except in some specific areas), goes in greater details and cite all of its sources. And above all it is very interesting !

I put a copy of this paper here since it disappeared from its original location. This paper is copyright the European Commission and written by the staff of the European Commission's Directorate-General for Taxation and Customs Union (Gaëtan Nicodème in particular).


Fiscalité globale en France

2014-05-17  |   |  francais   economy  

J'ai toujours été intéressé par la répartition de la fiscalité en fonction des revenus en France. Et là vous me dîtes :

Hum quoi?!

Si l'économie et la société ne vous intéresse pas en ce moment, passez votre chemin :)

Le système fiscal français est tellement compliqué qu'il est impossible d'avoir une image claire - sans parler des biais idéologiques. Je suis tombé sur un site qui donne une image plus globale que ce que l'on trouve d'habitude.

Ils prennent en compte:

  • l'impôt sur le revenu (dont la CSG / CRDS)
  • l'impôt sur le capital (impôt sur les sociétés, taxe foncière, ISF et droits de successions)
  • l'impôt sur la consommation (TVA principalement)
  • cotisations sociales et autres taxes sur les salaires + taxe d'habitation

Malheureusement les années Sarko et Hollande sont passées par là et les données sont assez obsolètes. Mais ce que montre leurs données, c'est que l'imposition globale est:

  • progressive jusqu'àu 50 ème percentile de revenu
  • plate du 50 ème au 99 ème percentile
  • franchement régréssive au delà

Si on exclut le dernier percentile, le système français serait assez proche de la "flat tax" avec une imposition globale entre 40 et 50% - sans les bénéfices de la flat tax correspondant à la simplicité :)

Imposition de la population française

Il faut s'entendre sur progressif / régressif. Ici ils en parlent en pourcentage du revenu et non pas en valeur absolue des impôts acquittés.

Ils proposent une alternative que je vous laisse découvrir à travers ces quelques pointeurs:

Sans rentrer dans le débat, le site est bien fait tant sur les chiffres existants que sur leurs propositions. Je vous encourage à aussi lire leur FAQ qui contient des infos supplémentaires ainsi que la section détracteurs sur leur page média.

J'ai quelques remarques cependant.

Chômeurs et retraités

Les chiffres mis en avant sur le site ne prennent pas en compte les chômeurs et retraités. Le système Français est alors "en moyenne" beaucoup plus progressif. J'imagine qu'ils voulaient montrer les inégalités en situation nominale de travail.

Niches fiscales

Leur nouvel impôt sur le revenu élimine les niches fiscales. Or ces niches fiscales ont en général un but : faire financer par les particuliers des objectifs de l'état - dons à des œuvres caritatives, investissement dans les zones défavorisées ou en manque d'investissement (DOM, TPE), construction immobilière dans les zones considérées en manque, réduction du travail non déclaré dit "travaux à domicile", etc. J'exclus ici les niches corporatistes - les niches c'est comme les chasseurs, y en a des bonnes et des mauvaises.

L'alternative est 1. une augmentation des impôts 2. une centralisation des décisions et des investissements par l'état qui devrait de fait grossir encore. Je préfère faire jouer le marcher et laisser ces décisions d'investissement aux millions de mains de la population.

Revenus et bénéfices?

Malheureusement, le revenu est considéré comme la somme du revenu salarial et patrimonial. Ce qui manque sont les aides indirectes dont les percentiles les plus défavorisés peuvent bénéficier - aides, gratuités - mais aussi les bénéfices des élus etc. Je ne sais pas si les revenus directs de type RSA sont inclus.

Coût de la vie

La disparité du coût de la vie entre les régions n'est pas pris en compte. Il est plus cher de vivre en Ile-de-France que dans le Limousin. Je n'ai jamais trouvé d'analyse assez fines qui combine:

  • le coût de la vie en proportion du revenu par géographie
  • le revenu net (apres impôts mais incluant toutes les aides y compris indirectes)

Revenus du capital

Mais le problème le plus important pour moi dans leur proposition est que le revenu du capital est taxé comme le revenu du travail. Ces deux types de revenus sont fondamentalement différents. Le risque de perte pour le capital est plus élevé et pas protégé par la société. La perte de capital veut dire la perte de générer ce fameux revenu. En poussant le bouchon, c'est l'équivalent de l'incapacité de travail sans les indemnités et sans le drame humain derrière bien sûr. François Saint-Cast et Bernard Zimmern appellent cela l'impôt-risque. Or c'est lui qui lance des idées, monte des boites et génère des emplois.

A noter que certains estiment que la taxation du revenu du capital revient à taxer le même argent plusieurs fois pour la même personne.

Il est loin d'être certain qu'une taxation similaire entre les revenus du travail et du capital soient une bonne idée.

So what ?

Bref, je trouve ce site intéressant pour son image de la fiscalité actuelle. Si vous avez d'autres sources sur ce sujet, laisser un commentaire.


Name: Emmanuel Bernard
Bio tags: French, Open Source actor, Hibernate, (No)SQL, JCP, JBoss, Snowboard, Economy
Employer: JBoss by Red Hat
Resume: LinkedIn
Team blog: in.relation.to
Personal blog: No relation to
Microblog: Twitter, Google+
Geoloc: Paris, France

Tags